le CBD à 0.2% THC est-il détectable au test salivaire ?

Vous avez consommé du CBD récemment et craignez d’être positif au test de drogues ?

Rassurez, même rien n’est jamais sûr à 100%, il y a peu de chances que vous soyez testé.e positif.ve aux différents tests : salivaires, sanguins, urines… à condition de respecter quelques précautions. Suivez le guide !

LE CBD À 0% DE thc : l’assurance de ne pas être positif.

Une étude récente de l’université d’Oxford a confirmé ce que beaucoup de gens soupçonnaient. Les produits CBD à 0% de THC sont la solution la plus sûre pour ne pas être testé positifs au tests de drogues comme les tests de salive et d’urine.

Cette étude a révélé que les personnes consommant des produits à base de CBD contenant un peu de THC, mais moins de 0,3 % de THC (le taux maximal est de 0.2% en France) pouvaient parfois entrainer de faux positifs, mais très rarement à ce taux.

Ceux qui consomment du CBD pur (à 0,0 % de THC) ont été déclarés négatifs dans 99,5 % des cas (le reste étant probablement une erreur). C’est pourquoi nous vous recommandons un CBD à 0 % de THC comme l’huile de CBD Cibdoil que nous avons pu tester.

D’autres recherches doivent être menées, mais cette étude fait date et nous indique la bonne direction à suivre.

Les chercheurs ont conclu que :

Ces données indiquent qu’un dosage aigu de CBD pur ne donnera pas un résultat positif au test de dépistage de drogues dans l’urine en utilisant les directives fédérales actuelles de dépistage de drogues sur le lieu de travail”, ont écrit les chercheurs. “Cependant, les produits CBD qui contiennent également du ∆9-THC peuvent produire des résultats positifs dans l’urine pour” les métabolites du THC.

Il est important de noter que cette étude porte sur des tests urinaires uniquement.

LES TESTS SALIVAIRES DE DÉPISTAGE DE DROGUES VÉRIFIENT-ILS LA PRÉSENCE DE CBD ?

en France, le THC est recherché lors des analyses.

Actuellement en France, la présence de cannabidiol (CBD) n’est pas recherchée dans les tests car il s’agit d’un composant non psychoactif. Par contre, la présence du THCa, un acide du THC est testée.

Celui-ci peut rester de 6 heures à plusieurs jours selon que vous soyez un gros consommateur de cannabis (naturellement riche en THC) ou non. Il faut donc davantage s’inquiéter de ce côté plutôt que du CBD.

Il n’existe actuellement aucune norme pour mesurer les quantités de CBD dans l’organisme.

En outre, les produits à base de chanvre CBD disponibles sur le marché français ne devraient de toute façon pas contenir plus de 0,2% de THC. Il est donc très peu probable qu’un test de dépistage de drogue détecte la présence de THC dans votre organisme si vous êtes uniquement un utilisateur de CBD.

En revanche, si vous consommez beaucoup de CBD à forte concentration, la quantité de THC augmentera proportionnellement.

Selon la quantité de THC que vous fumez (ainsi que de nombreux autres facteurs), il est possible qu’un test d’urine, et éventuellement de salive, échoue. Il n’y a tout simplement pas encore assez d’études ou d’essais anecdotiques disponibles pour en être sûr.

Le CBD est-il une drogue ?

Non, le CBD n’est pas une drogue.

mais il est un le colocataire d’une molécule illégale : ltétrahydrocannabinol.
Le cannabidiol et le tétrahydrocannabinol, sont issues de la même plante : le Cannabis.

Bien que ces deux molécules possèdent la même origine, elles sont différentes.

Le THC est un psychoactif très puissant et donc interdit en France.

Le CBD est beaucoup moins dangereux. Il n’est pas un psychoactif. Les effets du CBD sont reconnus comme étant bienfaisants sur l’organisme.

Voilà pourquoi, le CBD n’est pas interdit en France et que sont usage est très encadré.

CBD VS thc, quelle différence ?

Qu’est-ce que le cbd ?

CBD est l’acronyme de Cannabidiol.
Il s’agit d’un cannabinoïde – un composé naturel – que l’on trouve dans les plantes de cannabis (également appelé Cannabis sativa). Il n’est pas considéré comme une substance contrôlée et est 100% non-psychoactif, ce qui signifie qu’il ne vous donne pas l’impression d’être “high”.

Qu’est-ce que le thc ?

THC signifie Tétrahydrocannabinol.
Le THC est lui aussi un cannabinoïde. On le trouve dans les plantes de cannabis (il y a plus de 100 cannabinoïdes différents au total). Le THC est le composé responsable de l’effet “high”. Parce qu’il est considéré, à juste titre, comme une substance pyschoactive, il est souvent déclaré illégal dans le monde.

Pour en savoir plus, consultez notre article dédié : CBD vs THC, quelle différence.

Les différentes types de tests de drogues

Le test salivaire : le moins efficace pour detecter le cannabis ?

L’analyse de la salive est une méthode non intrusive, qui devient de plus en plus populaire dans le monde entier.

La faiblesse des tests de salive est qu’ils ne sont efficaces (et précis) que pour détecter une consommation de drogue très récente, ce qui les rend inadaptés à un certain nombre d’applications sur le lieu de travail.

Selon des études, les tests de salive ne peuvent détecter les cannabinoïdes que lorsqu’ils ont été consommés quatre à dix heures auparavant.

Cela reste à relativiser si vous êtes un gros consommateur de cannabis. Dans ce cas, il se peut que les cannabinoïdes restent plus longtemps dans votre salive.

Test sanguin : une méthode fiable pour détecter une drogue

L’analyse sanguine est la méthode la plus précise lors d’un dépistage de drogues. Elle offre un véritable état des lieux des substances présentes dans votre corps. Cette méthode peut même détecter la quantité précise de drogues présentes dans le système au moment du test.
On considère pouvoir detecter le cannabis dans le sang 30 jours après sa consommation.

Test capillaire : Un peu trop efficace

Trop peu souvent utilisé dans le sport alors qu’il est redoutablement efficace pour détecter le dopage, le test capillaire est basé sur le principe que les métabolites pénètrent dans les vaisseaux sanguins du cuir chevelu avant d’être filtrés et retenus par les follicules pileux.

Le problème de cette méthode est qu’elle est trop efficace. En effet, elle ne détecte que la consommation historique de drogue (jusque 90 jours). C’est à dire que que vous pouvez être positif.ve des mois après avoir consommé du cannabis.

Or la plupart des tests effectués par exemple au travail ou pour vérifier votre état au volant, ne sont pertinents que s’ils indiquent la consommation récente de cannabis.

Test urinaire : le plus populaire

Facile à mettre en place, non intrusif et précis, le test urinaire est très utilisé pour détecter la présence de drogue.

De ce que l’on sait, les tests urinaires peuvent détecter la consommation de marijuanna (cannabis) entre 3 et 30 jours après leur ingestion. Sans doute même bien avant.

CONCLUSION

Assurez-vous bien de prendre des produits CBD sans THC, ou faites une pause de 3 jours avant votre test de fluide oral.

Les tests de dépistage de drogues recherchent le THC / THCa. En France, si vous consommez de la CBD légale, donc à moins de 0.2% de THC, vous risquez peut d’être contrôlé.e positif.ve. Voici les meilleurs sites pour trouver de la CBD légale.

N’oubliez pas que la moindre trace de THC dans votre salive, même infime, suffit à vous rendre coupable de faute lourdement sanctionnée surtout lors des contrôles au volant.

Laisser un commentaire

Verification d'âge

Avant de continuer sur ce site vous devez certifier être majeur(e)